0 Plans

0 Membres de l'équipe

Informations sur le film

Date de sortie: 25 juillet 2014

Client

Réalisateur

Luc Besson

Distributeur

Europacorp

Superviseur VFX

Nick Brooks

Équipe Rodeo FX

Superviseur VFX

François Dumoulin

Productrice VFX

Marie-Cécile Dahan

Superviseur CG

Mikaël Damant-Sirois

La poursuite de voitures, que l’on retrouve souvent dans le cinéma de Luc Besson, met en scène Lucy et un policier, alors qu’ils conduisent à contre-sens, dans des rues encombrées de la capitale française afin d’échapper à leurs poursuivants qui provoquent plusieurs accidents et crashs retentissants. « Basée sur des storyboards détaillés, chorégraphiée à l’aide de voitures miniatures par Luc Besson, pré-visualisée en 3D par l’équipe de Rodeo FX, et finalement supervisée par le coordonnateur de cascades Michel Julienne (Taxi, Transporteur) et par le superviseur d’effets visuels Nicholas Brooks, la poursuite a été tournée dans les règles de l’art », explique le superviseur d’effets François Dumoulin. « Néanmoins, Besson souhaitait ponctuer la séquence de plus d’action et lui conférer davantage de punch, ce qui a entraîné l’ajout de plusieurs voitures 3D modélisées, texturées, animées et chorégraphiées par Rodeo FX », ajoute Dumoulin. Contribuant à plus de 70 plans de la poursuite endiablée, notre équipe a réalisé l’intégration des voitures dans les rues de Paris en utilisant le scan Lidar effectué par la compagnie 4DMax. Le superviseur 3D Mikael Damant-Sirois explique : « Ces données spatiales, qui reflètent l’environnement dans ses moindres détails, ont été utiles lors de l’animation et de l’intégration des voitures 3D, permettant notamment de bien ancrer les voitures au sol et de les faire réagir aux imperfections de la route comme si elles y roulaient vraiment. » Les nombreuses photos prises par notre directeur de la photographie, Robert Bock, lors du tournage de la séquence, ont également contribué à rendre imperceptible l’intégration des véhicules 3D en fournissant les références nécessaires pour reproduire l’éclairage ambiant ainsi que les réflexions de façon extrêmement précise. Au final, la séquence de poursuite de voitures est spectaculaire et renversante; une scène d’action à couper le souffle, avec beaucoup de tôle froissée, tant réelle que virtuelle.

De nature plus artistique, les séquences de rayons lumineux et de vision en rayon-x furent un beau mandat notre l’équipe de design et de motion graphics. Différents concepts ont été proposés et une recherche de look a été effectuée afin de déterminer l’effet visuel qui illustrerait les signaux émis par les appareils mobiles que voit Lucy. Un défi intéressant dans la mesure où l’effet devait être perceptible dans les plans larges ainsi que dans les plans rapprochés. Devant être fluide et organique, la vision en rayon-x de Lucy sur son lit d’hôpital s’est avérée relativement complexe. Ajouté en cours de postproduction, ce plan devait témoigner du fait que Lucy avait développé la capacité de voir à travers les murs. Pour réaliser ce plan troublant et hallucinant, des comédiens supplémentaires ont été tournés sur fond vert, des décors virtuels ont été conçus et les différents éléments ont été chorégraphiés et assemblés afin de créer cette vision unique et bien particulière.

Nos artistes ont contribué à altérer un paysage urbain, ajoutant plusieurs édifices et transformant la ville de Taipei vue à travers les larges baies vitrées, dans la séquence où Lucy rencontre le chef de la triade. Dans cette scène tournée sur fond vert, les scans Lidar ont également été utilisés afin de positionner la fenêtre dans l’espace et de recréer avec précision les réflexions de la pièce.

Notre travail se traduit également par la création et l’intégration de différents objets 3D (couteaux, armes à feu, pièces de voiture, etc.), l’effaçage de câbles et de divers éléments de tournage, ainsi que l’intégration de plusieurs plans tournés sur fond vert.

Après

Avant

Après

Avant

Après

Avant

Après

Avant

Après

Avant

Presse