Juillet 21, 2017

Rodeo FX a créé 363 des magnifiques plans d’effets visuels que l’on peut voir dans le film Valérian et la Cité des mille planètes, de Luc Besson, l’adaptation cinématographique fort attendue de l’univers des bandes dessinées françaises Valérian et Laureline.

Le studio montréalais a contribué à donner vie à plusieurs éléments iconiques de la série écrite par Pierre Christin et dessinée par Jean-Claude Mézières, notamment la cité Alpha et le vaisseau principal surnommé Intruder.

François Dumoulin, le superviseur d’effets visuels chez Rodeo FX qui a chapeauté le projet, avait déjà travaillé avec Luc Besson sur le thriller de science-fiction Lucy, en 2014.

« C’est toujours extrêmement plaisant de travailler avec un réalisateur aussi passionné que Luc, » relate François Dumoulin. « Nous avons discuté du look qu’il voulait, et il a ensuite fait confiance à notre créativité. »

Alpha et la Cité des mille « assets »

Valérian (Dane DeHaan) et Laureline (Cara Delevingne) partent en mission sur l’immense cité intergalactique Alpha. À l’origine de cette dernière se trouve la Station spatiale internationale (SSI), qui a évolué au fil des ans pour former une mégalopole sur laquelle coexistent des milliers d’espèces.

« Nous avons commencé par créer un modèle de la SSI pour la séquence d’ouverture du film. Nous y avons ensuite ajouté des modules, des environnements et des vaisseaux spatiaux, pour obtenir Alpha – un environnement constitué de milliers d’éléments tous modélisés individuellement, » expliquait Peter Nofz, co-superviseur d’effets visuels sur le projet.

L’équipe de Rodeo FX s’est référée aux bandes dessinées et aux illustrations originales de Luc Besson et de son équipe créative pour créer Alpha. Les environnements sont également inspirés de paysages urbains tels que l’ancienne cité emmurée de Kowloon, à Hong Kong, et Times Square, à New York.

« Lorsque nous construisions les différentes parties d’Alpha, nous devions respecter la vision du réalisateur qui cherchait à obtenir un look saturé et des lignes nettes, » soulignait Olivier Martin, directeur artistique et illustrateur (concept artist) chez Rodeo FX.

L’Intruder, le Skyjet et la bataille intergalactique

L’Intruder, que l’on voit pratiquement du début à la fin du film, est considéré par Luc Besson comme le troisième personnage principal de l’histoire. Olivier Martin, directeur artistique du projet, a étudié toutes les versions des bandes dessinées avant de créer une version plus moderne, qui s’intègrerait mieux à l’univers visuel du film.

Le petit vaisseau piloté par Valérian, le Skyjet, a d’abord été conçu par l’équipe de production du film. Rodeo FX l’a ensuite modélisé en se basant sur le design fourni par la production ainsi que sur des éléments que l’on retrouve sur les voitures de luxe de marque Lexus.

Pour la scène de bataille intergalactique qui conduit à la destruction de la planète Mül, l’équipe de modeling de Rodeo FX a créé les vaisseaux-mères ainsi qu’une cinquantaine de plus petits vaisseaux pour chacune des deux flottes combattantes – humains et extraterrestres. Pour l’assemblage de tous les éléments de cette chorégraphie complexe – des dizaines de vaisseaux, des explosions et des champs de force – Rodeo FX a fait appel à une technique de composition d’images numériques appelée « deep compositing ».

Produit par EuropaCorp et distribué par STX Entertainment, le film est sen salle dès aujourd’hui.

PARTAGEZ