Rodeo FX a participé à la création des effets visuels du nouveau vidéoclip de la méga star Justin Timberlake pour sa plus récente chanson Supplies. Toute l’équipe du département Publicité s’est unie afin de livrer plus de 100 plans d’effets visuels et ce, en moins d’un mois de production.

La vidéo -- de la préproduction à la livraison -- accomplie dans un délai remarquablement court, a permis aux artistes de Rodeo FX de combiner talent technique et dextérité avec une certaine liberté artistique, provoquant un résultat final époustouflant. Le vidéoclip comprend 10 scènes distinctes, chacune comprenant des contraintes techniques et artistiques singulières. Le design artistique de Rodeo FX se fait remarquer tout au long de la vidéo, incluant, par exemple, l’environnement parsemé de blanc de même que le monde apocalyptique à la toute fin. Pour la scène de l'allée, l'artiste compositeur VFX a aussi reçu carte blanche pour accentuer l'instant sensuel entre l'actrice Eiza Gonzales et le chanteur. 

« Ce projet s’est déroulé de façon extraordinaire à tout point de vue au sein de notre équipe », mentionne le directeur artistique de Rodeo FX Érik Gagnon, pilote du projet Supplies. « Après avoir travaillé avec Dave Meyers sur le dernier hit de Katy Perry, Swish Swish, nous étions ravis de répéter l’expérience, sans oublier notre enthousiasme pour travailler avec Timberlake et sa bande. Tout ce projet a été une superbe opportunité pour démontrer l'incroyable talent qu'il y a chez Rodeo FX. Avec les contraintes et les échéanciers très serrés, je suis extrêmement fier de constater à quel point les membres de notre équipe se sont épaulés pour surmonter tous les grands défis rencontrés. »

La complexité technique de ce projet est d’autant plus soutenue dans le travail de compositing requis pour les quatre principaux environnements de matte painting, incluant tournages sur fonds verts et la duplication de foules. Un autre imposant défi s’est présenté pour la création de la scène des corps flottants. Pour ce faire, chaque personne a été filmée à 200 images par seconde entrain de sauter sur un trampoline. Rodeo FX a alors utilisé le langage Python pour développer un outil servant à générer des particules et offrant une latitude extrême au niveau du positionnement de celles-ci.  C’est ce qui a permis de placer les corps dans les airs.

Erik Gagnon s’est d’ailleurs déplacé sur le plateau durant quatre nuits de tournage dont trois avec Justin Timberlake. Notons qu’un grand nombre d’éléments ont été filmés par une seconde équipe. Les effets visuels du vidéoclip ont été créés en utilisant les logiciels Flame et Nuke puis 3Dequalizer aux fins de tracking.

PARTAGEZ