Réalisateur: Alejandro G. Iñárritu
_________________
Superviseur VFX: Ara Khanikian
_________________
Studio: Fox Searchlight Pictures
_________________
Date de sortie: 14/11/14

"C’était un honneur et un privilège de travailler avec un réalisateur aussi talentueux et réputé qu’Alejandro, ainsi qu’avec le directeur photo Emmanuel Lubezki, qui a remporté l’Oscar pour la meilleure direction photo cette année grâce à son travail exceptionnel sur Gravity. En collaborant avec des créateurs aussi passionnés et amoureux de leur art, nous savions que nous aurions la chance de faire des images exceptionnelles… pour un film exceptionnel!"

− Sebastien Moreau, Président de Rodeo FX

Le studio montréalais Rodeo FX  a réalisé les effets visuels numériques de Birdman, la comédie dramatique réalisée par Alejandro González Iñárritu (Babel, Biutiful). Faisant appel à toute son ingéniosité et produisant la totalité des effets numériques du film, l’équipe de Rodeo FX a créé des effets spectaculaires, mais aussi des effets imperceptibles qui contribuent à la magie et à la poésie de ce film drôle et touchant à la fois.

Aigle destructeur

Certaines scènes plus spectaculaires resteront longtemps gravées dans la mémoire des cinéphiles; notamment la séquence de destruction, qui s’avère être le fruit de l’imagination de Riggan Thomson (Michael Keaton), un acteur déchu qui jouait autrefois le rôle d’un superhéro légendaire appelé Birdman. Alors qu’il erre dans les rues de New York, Riggan est suivi et harcelé par son ancien personnage de Birdman. La rue devient alors le théâtre d’une destruction massive; résultat d’une offensive des forces de l’ordre qui combattent un aigle géant et monstrueux. En plus de cet oiseau terrifiant qui a été conçu et dessiné par les artistes de Rodeo FX -avant d’être complètement réalisé en 3D- les explosions, hélicoptères, missiles, et bien sûr les ailes de Birdman sont aussi le résultat du travail de l’équipe montréalaise. Sans oublier le visage de Birdman qui, grâce à un tournage judicieux et une exécution technique extrêmement précise, prend les traits de Michael Keaton… qui s’avère justement être en train de marcher devant le super héro!

Riggan prend son envol

Lorsqu’il reprend finalement ses esprits, Riggan se met soudainement à léviter, s’élevant du trottoir pour ensuite atterrir sur la corniche d’un immeuble de plusieurs étages. Une autre exécution technique remarquable, à laquelle Rodeo FX a participé tant au moment du tournage que de l’assemblage des images. C’est également le cas pour la séquence suivante –spectaculaire!- où Riggan saute du toit de l’édifice pour voler comme un oiseau dans les rues de New York. « La séquence aérienne a représenté tout un défi », s’exclame Ara Khanikian, superviseur des effets visuels sur Birdman. « Nous devions faire voler Michael Keaton dans les rues de New York de façon réaliste… une scène qui, en soit, n’a rien de réaliste! » Pour ce faire, Rodeo FX a participé activement à la planification du tournage, grâce à un travail de prévisualisation qui a permis à l’équipe de production de préparer le tournage en ayant une référence visuelle concrète pour la totalité de la séquence. C’est ainsi qu’Alejandro González Iñárritu et son directeur photo « Chivo », assistés par les superviseurs de Rodeo FX, ont pu filmer les différents éléments nécessaires à la création de cette scène aérienne fantastique et d’une grande complexité technique. Ne restait plus (!) qu’à assembler les éléments, intégrer quelques voitures en 3D et ajouter une touche d’imperfection à la caméra pour simuler une séquence aérienne réaliste.

La force de l’esprit

Une autre séquence percutante et mémorable de cette comédie noire est sans l’ombre d’un doute la scène où Riggan, fou de rage, fracasse tout dans sa loge, à la suite d’une altercation avec le personnage joué par Edward Norton. Grâce à ses pouvoirs de télékinésie, Riggan, par la simple force de sa pensée, fait littéralement voler en éclats une multitude d’objets dans sa loge : une boîte à maquillage se fracasse sur le mur, des ampoules électriques explosent, une chaise en bois se brise en mille morceaux, une ancienne affiche de Birdman est détruite lorsque projetée sur le mur; tant d’objets que Rodeo FX a recréés en 3D afin de simuler toute cette scène de colère et de frustration. Il s’agissait ici aussi d’un sérieux défi puisqu’il fallait animer les objets de telle sorte que leur déplacement corresponde aux mouvements de Michael Keaton, puisqu’il dirigeait les objets avec sa main. Un tour d’adresse pour Keaton également puisqu’il ne pouvait voir les objets qu’il projetait!

En plus de ces effets résolument visibles et marquants, l’équipe de Rodeo FX a également réalisé beaucoup de travail au niveau de la vitesse et de la continuité des plans, afin de donner au film le rythme et la fluidité recherchée par le réalisateur Alejandro González Iñárritu. Un exercice souvent technique et minutieux, qui a fait appel à toute l’expertise des artistes, ainsi qu’à une multitude de logiciels et de programmes informatiques conçus spécifiquement pour ce projet. C’est néanmoins de ce travail de l’ombre dont Rodeo FX est le plus fier. « Il y a une très grande satisfaction à créer des effets imperceptibles que personne ne remarquera », confie le superviseur Ara Khanikian. « On participe ainsi à la magie du film, venant en renfort pour soutenir une histoire qui, à elle seule, comblera l’imaginaire du cinéphile », conclut-il.

Pour de plus amples informations au sujet de notre travail sur Birdman : FX Guide article, FX Guide podcastBelow the LineDigital Arts Online

PARTAGEZ